Projection d’un long métrage sans interruption avec changement de bobines en « live »

Montage du programme

Mes films sont stockés sur bobines de 600m, enroulés à l’envers

A partir de la dernière bobine, j’enroule le film sur une bobine de 1500m. Une actualité ou un documentaire peut éventuellement démarrer le programme. Entre les bobines, j’insère 5cm d’amorce blanche collée au scotch.

Ce morceau d’amorce va servir à retrouver les débuts de bobines lors du (des) changement(s) de bobine en « live ».

Changement de bobine en « live »

Cette méthode originale consiste à remarquer que lors de la projection lorsque 600m de film ont été enroulé, la bobine ainsi constituée est directement prête pour le stockage car sur cette bobine, le film est à l’envers.

Il suffit donc à ce moment de couper l’amorce blanche inter bobine pour insérer le film dans une bobine vide en attente. La contrainte c’est que le projecteur continue de sortir du film car la projection n’est pas interrompue…. ! et le temps compte pour changer la bobine sur le projecteur et insérer la suite du film dans la fente de la nouvelle bobine vide.

Changement de bobine optimal

Le dérouleur 1500m décrit dans un article précédent va permettre d’optimiser ce temps pour ne pas avoir à récupérer des kilomètres de film.

La photo montre le début de la projection avec le programme monté sur la bobine de 1500m et sur le dérouleur les 2 bobines de 600m en attente de recevoir le film. L’enroulement commence sur la bobine du bas

J’arrête la bobine du bas.

J’accroche le film sur la bobine du haut. Je mets en rotation la bobine du haut pour récupérer environ 1m de film et poursuivre la projection. Si l’opération ne se passe pas comme prévu, j’arrête le projecteur pendant quelques secondes.

La projection est terminée, je n’ai plus qu’à ranger mes 2 bobines de 600m. L’enroulement est très propre.

J’ai gagné l’opération de réembobinage.

Si le programme impose plusieurs changements de bobines (actualité, documentaire en tête), je passe successivement de  la bobine haute à la bobine basse en coupant à chaque fois les intercalaires d’amorce.