GOKO RM3

Parmi les appareils destinés au montage dans le format super 8mm Goko tout comme Erno a été un des leader dans cette catégorie au début des années 70. plusieurs modèle firent leur apparition avec plus ou moins de succès. Avec la RM3 on avait avec la possibilité de faire le travail de l’image et du son et de voir le résultat final comme en projection.

Présentation

La RM3 est un modèle qui permet de visionner les films super 8mm muets et sonores et d’enregistrer sur la piste principale en cours de montage. Elle possède un écran dépoli d’env 12cm de diagonale, des bras pouvant accepter des bobines de 180m voir plus. Sur la face avant on trouve un bouton qui commande la descente du galet d’entraînement du film, deux bouton verts pour le cadrage et la mise au point.

L’intérieur de a machine

7 vis permettent de retirer le capot arrière, et du coup on accède a toute la mécanique ainsi qu’à l’électronique de la visionneuse.

On peut distinguer le moteur a courant continu, les platines (alimentation, pré-ampli et ampli) le cabestan entraine un volant par l’intermédiaire d’une petite courroie plate, le système de miroirs et le dépoli qui est en fait un plastic traité comme une Fresnel.

A l’essai il s’avère que le rendu de l’image sur l’écran n’est pas des plus correcte car on peut apercevoir un halot du en particulier a l’ensemble optique (condenseur, prisme et lampe) qui ne permettent pas une diffusion de la lumière sur la totalité de l’écran. Cette particularité est somme toute assez gênante lorsque l’on regarde l’écran, il faut se placer a un certain angle pour avoir une visibilité acceptable.

Il faut reconnaitre cependant que le son est excellant pour un appareil de ce genre, encore que un réglage grave et aigu aurait été le bienvenu.

Donc finalement on est en présence d’un matériel très correct, bien que le système d’éclairage soit un peu faible.

Laisser un commentaire