Projecteur Français

Le Hortson T70

Présentation:

Le T70 de Hortson

En premier lieu, il est important de souligner que ce T70 est de fabrication 100% Française et qu’il présente toutes les caractéristiques d’un projecteur professionnel 35mm, à savoir un entrainement par débiteur intermittent (croix de malte).

Au premier coup d’oeil on se rend compte que c’est un projecteur solide en apparence et très imposant, très rustique aussi mais bien fini. On est vraiment en présence d’un appareil qui rassure, un engin destiné aux exploitants itinérants et là, Hortson a réalisé un vrai transportable, qui fait quand même 22kgs.

Ce projecteur a été conçu a la fin des années 60, a été utilisé par l’armée, la télévision entre autres, décliné en trois modèles, bizarrement son aspect n’a pas changé d’une série à l’autre tout comme les autres appareils Hortson d’ailleurs.

Le panneau arrière

Sur l’arrière de ce projecteur on trouve, un sélecteur de tension(110/220v) deux portes fusibles et une prise d’alimentation propre à ce modèle (on pourra éventuellement la changer pour une embase européenne).

Sélecteur de tension et fusibles

L’obturateur:

Le moteur intègre le système de ventilation et le système de tension de courroie il est d’une taille conséquente. Il est relié à l’obturateur par une courroie plate, cet obturateur dispose d’un sélecteur pour l’adapter en deux et trois pales.

Obturateur

La lampe:

La lampe 1000w est assez facile à trouver (quoi que les stock commences à diminuer) c’est une « G17Q » qui intègre un miroir et dont le rendement lumineux est très inférieur à une halogène, même avec 1000w ont atteint pas le rendement d’une lampe basse tension 24v 250w.

Certain modèles ont étés modifiés (T30) pour fonctionner avec une lampe de 24v 250 w (ELC) à miroir, hors ce n’est pas pour ce type de lampe qu’il a été initialement prévu mais pour des 1000 ou 1200w 230v ou 110v car comme mentionné plus haut, il n’y a pas de place pour un transformateur basse tension en 300VA .

Lampe G17Q on peut distinguer le miroir interne

Notez: il existe une version, modèle Gemini Marc 300 au catalogue Hortson.

Alors comment faire du 24v et en 250w ?
Ben! c’est simple (enfin! pas tout à fait) on lui a adjoint une alimentation à découpage pour obtenir ce résultat et c’est bien là le soucis . Cette carte d’alimentation à découpage (T30) parait ne pas pouvoir supporter de longues projections et semble tomber en panne assez souvent mais restons sur le T70.

Autre détail important sur la lanterne. Une grille est rapporté sur le dessus afin d’évacuer la chaleur due à la ventilation, cette dernière peut ne pas être en bon état et demande de la reconstruire, avec deux équerre et 10 ailettes en alu , deux tiges filetées de 3mm de diam: , env 33 entretoises de 3.5 x 5 cela peut ête résolu.

Autres détails:

Sur ce projecteur, le chargement du film est manuel, ce qui est préférable pour un projecteur destiné aux exploitants. Il y a deux débiteurs dentés qui disposent d’un réglage particulier et un débiteur intermittent, croix de malte oblige.

Débrayage du débiteur pour l’avance

Le porte objectif en acier est doté d’un fourreau pour un diamètre de 52.5, le couloir et le presseur sont également en acier.

Couloir du projecteur et débiteur intermittent

Partie son:

Partie son

Le lecteur son est disposé dans l’axe des débiteurs, le volant de lecture est très bien équilibré. L’excitatrice de 6v 1.33A est à couronne pré-centrée quand à la cellule c’est une photo diode silicium. Le lecteur est monté dans l’axe de la fenêtre, celui ci dispose d’un réglage de correction de la piste par rapport au pinceau lumineux.

Détail important:

Si le film n’est pas linéaire en sortie du volant et que le film ne l’entraine pas correctement, il conviendra de régler l’avance des débiteurs d’entrée et sortie par rapport au débiteur intermitant. en tournant par exemp: d’une dent…

excitatrice Hortson avec culot a ergot

La version basic du projecteur embarque un amplificateur à transistors qui délivre 25w env… Il est prévu des options qui se rajoutes comme la lecture magnétique en lui adjoignant un pré-ampli et une tête de lecture, une version avec enregistrement est un double bande sont également disponibles.

La cellule de lecture:

Une solar ou autrement dit une photopile solaire, qui est fixée (collée) sur un petit support acier ou en plastique (voir photos et dessin 3D).

Le moteur:

Il entraine une courroie qui actionne l’ensemble débiteur/ obturateur. Il est très facile de changer la courroie sans démonter le bloc moteur-ventilo, il faut après coup régler les deux tendeurs.

Les bras:

Ils se déplient en pressent un bouton, le bras arrière dispose d’une courroie plate en tissus, il est muni d’un dispositif de tension et pour le bras débiteur d’une courroie crantée. (les caches sont maintenus par trois vis).

Que dire si ce n’est qu’il est pas particulièrement silencieux, mais je pense que beaucoup d’amateur souhaiteraient en posséder un car c’est une belle mécanique fiable, respectueux des films et de marque Française.

Spécifications:

  • Projecteur 16mm à chargement manuel
  • Entrainement du film par débiteur intermittent (croix de malte)
  • Lampe 240v 1000w G17Q à miroir
  • Objectif diam: 52.5 50mm
  • Obturateur deux ou 3 pâles
  • Son optique (magnétique en option)
  • Cellule photodiode silicium( réglage de la piste son)
  • Amplificateur à transistors 15w
  • Bras pour 600m de film
  • Vitesses 18 et 24 imgs/s
  • Réglage d’avance des débiteurs

D’après une documentation de l’époque, il semblerai qu’il n’y est eu que deux modèles de série T70 à incandescence et Marc 300 à partir de 1970/72. Le T30 serait une adaptation particulière produit après 1974 (à vérifier).

Comparaison des deux modèles:

En apparence tous deux sont identiques, sauf la sélection de vitesse et la position 50 et 60HZ , également le capot de lampe excitatrice et le type de lampes. La grande différence réside dans la partie électrique des appareils.

On distingue sur le T30 la carte de commande de l’alimentation à découpage au dessus du moteur et la lampe 24v 250w avec son transformateur placé derrière et le panneaux avec les protection par fusibles, le sélecteur d’intensité d’éclairage e la prise secteur d’origine.

A noter également que l’amplificateur du T30 plus massif dont la puissance est de 20w avec ses sorties en fiche din.