Projecteur Français

Projecteurs des années 50/60

Premiers appareils Eiki

En premier lieu nous allons en voir quelques appareils les plus usités, tout en sachant que l’on ne pourra pas tous les passer en revue car là n’est pas le but.

Les débuts

Pour commencer dans les années 50 et 60, déja quelques marques Japonaises arrivent timidement sur le marché Français, mais se sont avant tout des marques Françaises déjà bien connues qui occupent la place et proposent aux amateurs en 16 et 9.5mm (très fortunés) des projecteurs comme le Heurtier tri film, Le Pathé psm, le Cinéric SD, le Cinégel 230/235 ou le Debrie MB15 entre autres.

Tout d’abord la plupart sont des modèles muets, on peut ensuite les rendre sonore par l’adjonction de divers options, ce qui permet d’alléger la facture et qui représente une première pour l’époque. Ces projecteurs proposent pratiquement tous le son optique ou magnétique et une lampe à incandescence de 500 à 1000w.

On les trouve encore de nos jours, ils sont chouchoutés par les collectionneurs, ne passe en général plus de films car trop anciens (quoi que!) et très rustiques hors mis un ou deux comme le Hortson équipé d’une croix de malte qui lui peut passer des films très abimés, donc encore très prisés aujourd’hui.

Le cinégel 235 ou 230 :

Les modèles bi-format le 230 et le 235 font figure de précurseur. La fabrication est soignée pour un appareils de ce type, il offre la possibilité de projeter des films d’éditions en 16mm et 9.5mm sonore optique ce qui est une grande innovation et les catalogues des distributeurs offre un choix exceptionnel. Ils sont très modulaires, et très simples à mettre en oeuvre.

Deux modèles donc ! l’un avec pré-ampli seul « 230 » et l’autre avec un amplificateur à lampe d’une puissance approximative de 10w.

Boite d’origine avec galets et fenêtres

Le pathé P16mm :

Modèle 16mm à lecture optique du son, fabriqué par EPC Ercsam Pathé Cinéric. Bon appareil pour l’époque, décliné en plusieurs modèles Magnétique, Muet Optique et en format 9.5mm également. Je conseil la visite de ce site: pour connaitre les quelques appareils répertoriés. Pas grand chose à dire de plus, je n’ai eu en main que le PSM 16 optique.

Pathé P16 optique

Debrie MB15-MS24

Le Debrie MB15, appareils un peut rustique, il faut un transformateur 220v/110v pour cet engin (comme à peut près tous les modèles de l’époque car le secteur était en 110v.

Le lecteur son est équipé d’une cellule à gaz type NC5. C’est la lampe de projection qui fournie l’éclairage nécessaire pour la lecture du son, grâce à un petit prisme. L’ ampli est incorporé sur le MB15 et séparé pour le MS24. Le tout présenté dans un caisson en bois avec le Haut Parleur de grand diamètre.

Il existe d’autres modèles de la marque Debrie tel le 216 qui est une version plus pro et plus finie du MB15.

Debrie MB15
Amplificateur MS24

Notez également que Debrie n’a pas fait uniquement des appareils comme ceux cités plus haut, un modèle à lampe 24v 250w portable existe. La marque c’est spécialisée dans les caméra et machines de tirage.

Attention

Il est prudent de rappeler de ces appareils fonctionnent pour la plus grande majorité en 110v donc attention aux risques électriques.