Le Chinon 9500 super 8mm

Bon on fait une petite infidélité au format habituel.

Le Chinon 9500 sorti à l’époque en 79 est un projecteur super 8mm Japonais de milieu de gamme, Commandes en façade, prise sorties ligne à l’arrière, lecture de la piste principale et de compensation simultanée et pour compléter sa présentation, un variateur de vitesse (enfin presque) et la lecture optique…

On pouvait se l’offrir pour la modique somme de 3000Fr de l’époque. Un banc d’essai du projecteur est paru dans le N°39 de « Plaisir du cinéma » bref après lecture il m’aurait été difficile de m’arrêter sur ce modèle bien qu’ayant de nombreuses qualités. Je me suis donc fait ma propre opinion sur l’appareil, et je dois avouer que malgré quelques petits défaut il me donne entière satisfaction tant au niveau du son que pour l’image, bien que des réglages permettant d’améliorer la luminosité soient manquant.

L’appareil est costaud, le chargement très simple, pas de bouton ou manette sur laquelle appuyer.

Les commandes sont claires, intuitives. pour l’éclairage une lampe à miroir de 15V 150W un peu sous employée à mon avis.

Pour le son nous avons un amplificateur de 15W sous 8 ohms à transistors.et circuit intégré.

sorties lignes du projecteur.
Panneau de commandes du projecteur

Pour la régulation, un cabestan commun aux projecteurs de ce format, un bloc de têtes magnétiques et pour le son optique une lampe de 4v 0.75A mini et une photodiode.

Un objectif zoom pour la projection sur écran et un dépoli qui peut s’escamoter et qui fait office de visionneuse.

La mécanique n’appelle pas de remarques particulières si ce n’est que pour l’entrainement la pignonerie est en plastic, et c’est à plus ou moins long terme que l’on verra si dégradations il y a…

En conclusion! Bon appareil avec ses deux modes de lecture, la lecture d’une ou deux pistes simultanée, l’appareil accepte des bobines de 180M, l’éclairage est pour ma part un peu faible et ne permet pas de dépasser 1.20 à 1.50m de taille d’écran.

Se trouve facilement sur les annonces du web, mais souvent à des prix démesurément élevés.